19.3. Le PageRank, qu’est-ce que c’est ?

Le facteur suivant est une note sur 10, qui influe sur la qualité d’un lien. On l’appelle le « Page Rank Google ».
Le PageRank (PR dans la suite de la page) est une méthode que Google utilise pour mesurer l’importance d’une page, cette mesure va de 0 à 10. Voici comment Google le décrit :

Le PageRank : Comment s’en faire un allié ?

Voici la simple définition de Google pour son PageRank :
Système de classement des pages Web mit au point par les fondateurs de Google, dont Larry Page qui lui a donné une partie de son nom. Chaque lien pointant d’une page à une autre est considéré comme un vote pour cette page. A cet indice s’ajoute une « note » selon la page qui contient le lien : les liens présents dans des pages jugées importantes par Google ont plus de « poids » et contribuent ainsi à « élire » d’autres pages. Autrement dit, il s’agit d’un critère mathématique récursif qui permet de mesurer la popularité d’une page sur le Web. Cette note va de 0 à 10, elle est consultable sur la Google Toolbar et à travers d’autres outils. Google fournit en fait une API pour l’utiliser.

Pour plus de renseignements et une explication plus complète, allez sur Wikipédia.

Google calcule le PR pour chaque page d’un site web. Si une page a une bonne structure de liens, il ajoutera une partie de son PR à chaque page qui lui est liée.
Dons si une page avec un fort PR est liée à la votre, votre page aura plus de poids pour Google, et vous prendrez une partie de son PR. Cela contribura parmis d’autres critères à avoir une meilleure position dans les résultats de recherches.

Comment trouver le PR de vos pages

Pour voir le PR de vos pages, il va falloir vous munir d’une petite barre d’outil qui s’adapte sur internet explorer et Mozilla Firefox (ne vous inquiétez pas il en existe aussi sur chrome) c’est gratuit et ça s’installe en une poignée de secondes.

bare doutils google

Cliquez sur l’image pour télécharger la barre d’outils

Pour connaitre facilement le nombre de liens sortant, l’âge su site et le page Rank en quelques secondes, j’utilise la barre d’outil « SEOToolbar » du site SEObook, je vous conseille fortement de l’installer car elle donne toutes les informations dont vous aurez besoin.

Comme vous pouvez le voir, le PageRank de la page d’accueil du site Intel a un PR de 6 :

Image capture du PR du site d'intel

A partir de combien un PageRank est-il considéré comme haut?
Tout dépend du secteur où vous êtes, en effet dans certaines niches un PR de 2 ou 3 suffira pour se placer dans les meilleurs résultats, pour d’autres requêtes très compétitives, un PR de 4 pourra être juste pour apparaitre en première page.

Pour les petits curieux, aujourd’hui Twitter a un PR de 10, Facebook et Apple en ont un de 9 et Google lui-même a un PR de 8. Le passage du PR 9 au PR 10 se fait manuellement par Google. Vous voyez donc que pour obtenir un PageRank supérieur à 6, ça se corse sévèrement. Déjà 4 et 5 il faut produire des pages de qualité dans le temps pour l’obtenir ou posséder de gros liens entrants.
De plus, le PR n’est pas fixe, Google le met à jour régulièrement – ça ne me surprendrait pas d’ailleurs qu’Apple récupère son PR de 10 comme il l’avait il y a peu.

Il a beau être très important, le PageRank est loin d’être le seul facteur influant le positionnement du site. Alors ne vous dispersez pas et ne faites pas l’erreur de vous focaliser sur le PR comme unique stratégie de netlinking. Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, la pertinence est en passe de compter plus que la page rank. A tel point qu’un ancien employé de l’équipe Search chez Google, James Norquay, a sorti la phrase suivante : “…take PR for example, getting a link from a high PR page used to always be valuable, today it’s more the relevance of the site’s theme in regards to yours. Relevance is the new PR”.
Le PR est un des nombreux facteurs que Google prend en compte pour calculer le positionnement de votre site et ce n’est pas le plus important.

Attention cependant, si une de vos pages a un PR disons de 5, il est préférable naturellement de recevoir des liens de différents pagerank : quelques liens de PR 5, un peu plus de PR 4 et d’autres avec un PR entre 0 et 3. A contrario, si vous n’avez qu’une dizaine de liens uniquement PR 5, cela ne paraitra pas naturel, comme si vous avez volontairement choisi que des liens de PR 5, ce qui peut paraître suspect aux yeux de Google et attention aux risques de dévaluation ou de pénalités.

Pourquoi la diversité est importante ?
Parce que quand des sites posent des liens vers le votre , c’est qu’ils trouvent le contenu intéressant. Mais il y a peu de chance que ces sites possédent tous le même PageRank. Google résonne pareil, ça ne lui semble pas naturel une page qui a 10 liens de PageRank 5 et rien d’autre.

Rappelez-vous, nous essayons de faire paraitre notre liste de liens la plus naturelle possible. C’est cela le jeu de l’optimisation. Je vais donc vous demander dans un premier temps de créer plusieurs liens provenant de sites avec différents PageRank. Je vais aussi vous donner un petit truc : pas plus de 15% à 20% des liens doivent provenir de sites qui ont un fort pagerank. De toute façon vous allez voir qu’ils sont plus difficiles à obtenir.

Le PageRank change souvent?

Oui le PageRank Google change, et il change en permanence pour nous tous les 4 à 5 mois, car Google met à jour la valeur du PageRank via son API. Le page rank que vous avez sur la toolbar SEObook en ce moment n’est que le reflet du pagerank à sa dernière mise à jour connue. Tandis que Google utilise dans son algorithme une vraie valeur au jour le jour, en live. Cette valeur était mise à jour quotidiennement dans les années 2005, mais Google a préféré fermer la porte aux attaques potentiels de hackeurs qui cherchaient à trouver la formule intrinsèque du pagerank dans l’algo de Google.

Un grand nom de référenceurs ont beaucoup à dire sur le PR : Bob Mutch. Il a enregistré toutes les mises à jour du PageRank par Google jusqu’à Février 2008, vous pouvez aller voir sur son site toutes les mises à jour qu’il a réalisé, ou plus récemment Nick sur le blog Web Biz de la mise à jour du pagerank.

Peut-on avoir des fuites de PageRank?

Beaucoup de clients me demandent : « Si j’ai beaucoup de liens sortants de mon site, ces liens fournissent du PR. Est-ce que ça signifie que mon PR est redistribué aux autres? »

Oui et Non.
Si vous mettez en place un lien vers un autre site, ce site voit son PageRank augmenter proportionnellement au PageRank de la page de votre site et de sa pertinence, mais votre PR reste quasiment inchangé. En fait une infime partie du PR fuit, mais c’est pour d’autres raisons mathématiques complexes que j’appellerais la « science de Google ».

Combien de liens sortants faut-il mettre sur une page

Comme je vous l’ai dit plus tôt, une page ayant des liens sortantss vers d’autres sites, donne une part proportionnelle de son PR à chacun de ses liens. Il est donc utile de savoir combien de liens sortants figurent sur une page avant d’y mettre un lien vers votre site.

Par exemple, la page d’accueil d’un site de vente de gants possède déjà 100 liens sortants et a un PR 5, chaque lien pourra au maximum donner 0.05 de PR aux pages qui lui seront associées (5/100 = 0.05), un forum de PR 3 possède lui 20 liens, les liens donneront donc au maximum 0.15 de PR par lien. Dans cet exemple, il est donc plus intéressant de poser un lien sur ce forum, celui-ci rapportera plus de PR.

Il est préférable de prendre un peu plus de temps et de bien évaluer tous les facteurs avant de poser un lien pour faire un netlinking de qualité.

L’age d’un site

Les moteurs de recherches accordent de l’importance à l’age du site dans un facteur appelé trustrank – indice de confiance. Il est préférable de regarder l’age du site avant d’y poser un lien. Préférez les anciens sites mieux valorisés par Google et les autres moteurs. Quand je dis vieux sites j’entends par là des sites entre 5 et 10 ans, mais ça reste un idéal. La chose la plus importante qu’il faut que vous sachiez c’est qu’un site de moins d’un an est considéré comme très jeune par les moteurs de recherches et pourrait être dévalorisé face à un site plus vieux.
Il est naturel que les jeunes sites fassent leurs preuves avant de pouvoir se positionner sur quoique ce soit d’important.

Les moteurs de recherche accordent plus de crédit à des sites anciens car il est difficile qu’un webmasteur passe plusieurs années sur un site à écrire du contenu, à travailler son référencent, ses partenariats, à proposer de l’actualité pour au final chercher à déjouer les règles de Google et de son algorithme. Ces gens-là existent; ils sont appelés black hat et leurs sites naissent et meurent dans un temps plutôt court, dès que Google les trouve et les pénalise.

Google a pénalisé 51 millions depages en 2012

La popularité des liens d’une page et d’un domaine

C’est aussi ce que vous essayez de faire : la popularité des liens est augmentée quand le nombre de liens vers une page augmente. Si un lien d’un site populaire arrive sur une de vos pages, ce lien sera valorisé par les moteurs de recherches. Il est intéressant de savoir combien de liens il y a sur la page où vous souhaitez implanter votre lien.

Vous connaissez maintenant les principaux facteurs de qualité d’un lien externe, bien-sûr il y en a beaucoup plus à optimiser mais tous ne sont pas cruciaux. Voici une liste des facteurs de qualité d’un lien.

Certains des facteurs dont j’ai parlé ne dépendent que de vous comme les ancres de liens, les descriptions pour les images, d’autres ne dépendent que de vos partenaires comme tout ce qui touche à la qualité du site envoyant des liens vers le votre. D’autres encore comme le PageRank sont intouchables directement, c’est l’ensemble de votre site qui va le déterminer.

Vous avez pu remarquer que le système de vote des moteurs de recherches ne sont pas égalitaires, gardez bien cela en tête quand vous faites votre netlinking.

PageRank sculpting : déplacer le pagerank sur les pages importantes

Vous avez compris que chaque page peut recevoir et donner des liens. Si elle reçoit une grande quantité de liens à fort pagerank, vous pouvez profiter de ce surplus pour renvoyer un lien vers une page interne importante qui n’en reçoit pas assez, ou pour laquelle vous voulez en recevoir plus. C’est ce que nous appelons le pagerank sculting, ou en français la sculture de pagerank. Voici comment la représenter par un schéma explicite :

sculture de pagerank
Vous voyez sur cette image que la valeur de pagerank émise par une page correspond à la fraction de son PR sur le nombre de liens redistribués. Plus il y a de liens sortants, et plus le « jus de lien » envoyé individuellement à chaque page de destination s’affaiblit.

Si votre pagerank est de 3 sur votre page A et que vous faites 2 liens, un vers B et un vers C. Chacun d’eux reçoivent la moitié du pagerank, soit 1,5. Enfin oui mais en réalité il y a un particularité algorithmique récursive dans la diffusion de liens.

Le calcul du pagerank est une formule mathématique complexe qui n’a eu cesse de s’améliorer depuis sa création dans les années 1997-19998 par Larry Page, un des 2 fondateurs de Google. Volontairement chaque profondeur de lien consomme 15% de la valeur du lien.

Ainsi le pagerank s’affaiblit au fur et à mesure qu’il voyage, pour éviter de donner autant d’importance à une page profonde qu’à une page d’accueil. De ce fait dans notre exemple, le jus de lien reçut par les pages B et C ne correspond pas complètement à 1,5 mais plutôt à 85% de 1,5, soit 1,275.

Tout cela pour que vous puissiez comprendre la suite des chapitres où je vais mettre en avant les méthodes de création de liens et les stratégies à adopter.